🚚 Livraison gratuite sur toute la boutique sans minimum d'achat ! 🚚

Quelle est la composition de nos déchets ménagers ?

Graphique camembert sur la composition des déchets ménagers en France

Le volume des déchets ménagers en France ne cesse d’augmenter depuis 40 ans. Celui-ci a doublé dans cette même période ! Par personne et par an, cela représente 513 kilos.

Si le volume global continue d’augmenter, la composition des déchets ménagers a elle très peu changée depuis 1993. C’est ce que révèle un étude menée par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME).

Quels types de déchets ménagers sont les plus représentés ? Peut-on trouver des solutions pour diminuer nos ordures ?

Déchets putrescibles (biodégradables)

Déchets ménagers organiques

Les déchets putrescibles constituent près du tiers des déchets ménagers des français. Il s’agit des déchets d’origine végétale ou animale qui se décomposent sous l’action de micro-organismes et bactéries. Il peut donc s’agir des déchets de cuisine (épluchures, restes de légumes et fruits, etc), ou même de déchets en cellulose souillés, comme le papier toilette usagé. Chaque français jette 6 kilos de ce dernier par an. Il parait aux premiers abords comme un objet du quotidien indispensable. Pourtant 70% des personnes dans le monde n’utilisent pas de papier toilette.

Cela signifie qu'il existe donc des alternatives simples et accessibles. Celles-ci ont en plus l’avantage d’être plus écologiques. Les bidets sont par exemple une solution efficace pour réduire les déchets liés au papier toilette. Bidet séparé, ou directement apposé sur le siège des toilettes, ou encore bidet manuel portable, il existe différentes versions selon les besoins de chacun.

Papiers et cartons

Déchets ménagers en papier

Les papiers et cartons sont le deuxième type de déchet le plus important. Ils constituent 21,5% des déchets ménagers totaux.

On les retrouve très souvent dans des produits du quotidien, comme par exemple les emballages pour différentes sortes d’aliments, comme les légumes bios, ou les paquets de biscuits et de céréales. Les achats sur internet viennent alourdir ce type de déchet car les colis sont très souvent constitués de papier carton. Enfin, les journaux & magazines générent également des déchets papier.

Si l’on recycle beaucoup aujourd’hui le papier et le carton (66% est recyclé), il existe toutefois deux limites majeures à prendre en compte. La première est que tous les papiers/cartons ne sont pas recyclables. Pour qu'ils soient valorisés, ces derniers ne doivent pas être souillés, ni contenir de produits toxiques ajoutés, comme c’est le cas pour les magazines à couverture rigide ou plastifiée, le papier carbone, ou le papier calque. Si vous avez du papier non recyclable, il faut s’en débarrasser dans la poubelle ordinaire. La deuxième limite du recyclage du papier est que l’on ne peut réaliser l’opération qu’une dizaine de fois. Sa qualité se dégrade en effet à chaque processus de recyclage.

Si vous êtes encore adepte du papier pour prendre des notes ou écrire votre liste de courses, un cahier réutilisable vous aiderait grandement à réduire à vos déchets.

Dans la partie cuisine, utiliser du papier cuisson réutilisable pourrait vous être utile, et viendra remplacer le papier sulfurisé à usage unique.

Le verre

Déchets ménagers en verre

Le verre constitue 12,7% des déchets ménagers. On le retrouve fréquemment dans les aliments en conserve (boite de petits pois, haricots verts), et certaines bouteilles (bière, eau, sodas …).

Le verre a l’avantage d’être 100% recyclable, et ce, à l’infini ! Il ne se dégrade pas à chaque phase de recyclage. Le revers de la médaille ici est que, vu qu’il ne se dégrade pratiquement pas, on estime qu’il faut plus de 4 000 ans pour qu’il disparaisse ! 

Il faut donc bien penser à le placer dans la poubelle de tri, et ne pas l’abandonner dans la nature.

Les plastiques

Déchets ménagers en plastique

Les plastiques sont responsables de 11,2% de nos déchets ménagers. Comme le papier, on les retrouve souvent dans les emballages.

Dans la partie salle de bains, nombre de nos produits d’hygiène du quotidien sont constitués de plastique. Saviez-vous que chaque seconde en France, on jette 6 flacons de gel douche, 5 flacons de shampooing, 6 tubes de dentifrice et 4 flacons de déodorant ?

Malheureusement, seule une petite partie du plastique est recyclable : les flacons et les bouteilles. Le reste (brosses à dents, emballages alimentaires en plastique, etc) doivent partir dans la poubelle ordinaire.

Alors, pour contribuer à la réduction des déchets dans sa salle de bain, il faut privilégier les produits solides à ceux liquides. Shampooings, gels douche, dentifrices ou déodorants ont en effet tous leur version solide. Ces alternatives ont souvent moins, voire pas du tout d’emballages.

Quant à la cuisine, on peut penser aux couvercles en silicone réutilisables afin de renoncer aux films plastiques jetables. Ou bien aux sacs de congélation réutilisables pour remplacer leur équivalent plastique à usage unique.

Les textiles, métaux et divers

Textile

Les textiles (10,6%), les métaux (3%), et divers (8,9%) viennent compléter le reste de nos déchets ménagers.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés

35
Verified Reviews